L'eau monte-t-elle dans la plante ?

Auteurs : Travail collectif(plus d'infos)
Résumé :
[Témoignage] - Les élèves se demandent par où passe l'eau d'arrosage des plantes.
Publication : 1 Mai 2000
Objectif :
Prendre conscience de l'absorption de l'eau par la plante. Mettre au point une expérience pertinente pour le démontrer.
Niveau : Cycle 2
Durée :
Environ 3 séances d'une heure, plus quelques séances quotidiennes d'observation
Matériel :

- Petits pots de bébé,
- des jonquilles,
- de l'eau,
- de la farine,
- de l'eau colorée (encre + eau).

Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Situation-problème

Elle survient après des expériences sur le besoin en eau des plantes. Des élèves demandent :
"On arrose la plante toujours à la racine et jamais sur les feuilles ; alors comme il ne pleut pas dans la classe, comment l’eau va-t-elle jusqu’aux feuilles ; l’eau ça ne monte pas ?"

Proposition des élèves

  1. L’eau monte de la racine vers les feuilles.
  2. L’eau est aspirée par les feuilles.
  3. Les feuilles n’ont pas besoin d’eau.
  4. Les feuilles touchent par terre et boivent l’eau de la terre.

Ce que les élèves ont proposé

  • Faire un trou dans la tige et regarder.
  • Couper la tige à "plein d’endroits et presser : Si ça coule y a de l’eau".
  • Mettre la "tête de la fleur" dans l’eau.
  • Mélanger l’eau à de la farine comme ça l’eau sera blanche et si l’eau monte ça fera des boules dans la plante (grumeaux).

Expériences réalisées en classe

Expérience 1

    Déroulement : Faire un trou dans la tige et couper la plante en plusieurs endroits.
    Constatation : Un liquide ressemblant à de l’eau s’écoule.
    Conclusion : Les élèves en déduisent qu’il y a de l’eau dans la plante, même dans les feuilles alors qu’on n’arrose pas les feuilles. L’idée que l’eau doit monter est évoquée.

Expérience 2

    Déroulement : Tête de la fleur dans l’eau.
    Conclusion : Aucune déduction. Les enfants ne tirent rien de significatif de cette expérience.

Expérience 3

    Déroulement : Mettre une jonquille dans de l'eau mélangée avec de la farine.
    Constatation : Après quelques jours, baisse du niveau de l’eau dans le pot mais rien de visible quant à l’hypothèse de départ.
    Conclusion : Cette expérience ne permet pas d'en savoir plus.
    Après discussion, il est décidé d’essayer de l’eau colorée à la place de la farine.

Expérience 4

    Déroulement : une jonquille dans de l'eau mélangée à de l'encre bleue.
    Constatation : Baisse du niveau de l’eau et la jonquille est devenue verte après quelques jours.
    Conclusion : Les enfants disent : JAUNE BLEU ça fait VERT.
    "L’eau colorée est montée de la tige vers les feuilles et la fleur."

Prolongement

"Comment l’eau monte-t-elle dans la plante ? Par où passe-t-elle ?"
Observation de vaisseaux d’une coupe transversale de tige au microscope (analogie avec la section d’un morceau de tuyau d’arrosage).

Le mot du maître

C'est la proposition qui paraît la plus saugrenue au départ (celle avec la farine) qui mène les enfants vers la réussite.
Une chose également intéressante, une fois la premièr expérience réalisée, l’esprit ne se satisfait pas de la réussite, et les enfants posent de nouvelles questions. Nous sommes vraiment dans le cadre d’une construction du savoir.