Comment gérer un élevage en classe ?

Notez qu'il s'agit plutôt, ici, d'élever un ou deux individus en classe, et non de procéder à un élevage impliquant de nombreuses naissances de cochons d'inde (rassurez-vous).
 

Qu'y a-t-il à savoir sur le cobaye (cochon d'inde) ?

Le cobaye ou cochon d’inde (Cavia porcellus) est un vertébré (squelette interne avec colonne vertébrale) tétrapode (à quatre membres). Il appartient à la classe des mammifères (peau couverte de poils et présence de mamelles chez la femelle) et à l’ordre des rongeurs, caractérisé par la présence d’une incisive par demi mâchoire.

Il est originaire du Pérou où il était déjà élevé comme animal de consommation bien avant la découverte de l’Amérique. On trouve, en Amérique du Sud, plusieurs espèces sauvages voisines du cobaye.

Morphologie

Le corps est couvert de poils. La tête porte des oreilles larges et aplaties, des yeux arrondis et en avant, un museau peu pointu. Celui-ci présente, en dessous des narines, une bouche entourée de longues soies raides appelées vibrisses. La lèvre supérieure est fendue jusqu’aux narines. Les cobayes mâles et femelles portent une paire de mamelles ventrales mais elles ne sont fonctionnelles que chez la femelle. Les mâles et les femelles sont difficiles à distinguer car les organes génitaux externes ont une apparence semblable. Toutefois, une légère pression sur le ventre au dessus de l’orifice génital fait apparaître le pénis chez le mâle.

Les pattes courtes et situées sous le corps sont formées de trois segments équivalents au bras, à l’avant-bras et à la main pour les pattes antérieures et à la cuisse, la jambe et le pied pour les pattes postérieures. Le premier segment des membres est inclus dans le corps et peu visible. L’extrémité des membres se termine par des doigts munis de griffes, quatre pour le membre antérieur et trois pour le membre postérieur. La queue, très courte, n’est pas visible extérieurement.

Alimentation

Le cobaye se nourrit de végétaux frais (carottes, salades, choux, pommes, etc.) et d’aliments secs comme du pain sec, du son ou du maïs. Il s’alimente le jour et la nuit et mange beaucoup comparativement à son poids (environ 120 gr par jour pour un poids moyen de 450 gr). Il dort peu et ses périodes de sommeil se répartissent sur vingt-quatre heures. Comme la denture de tous les rongeurs, celle du cochon d’inde est incomplète. Elle ne comporte pas de canines. Chaque demie mâchoire porte une longue incisive à croissance continue, taillée en biseau, séparée par un espace ou diastème d’une prémolaire et de trois molaires présentant des entailles disposées en biais comme les stries d’une lime. Pour manger, le cobaye détache des fragments de nourriture avec les incisives puis les mastique en déplaçant sa mâchoire inférieure d’avant en arrière, avant d’avaler. Il ronge également le bois, ce qui favorise l’usure de ses incisives.

Respiration et circulation

Comme tous les mammifères, le cobaye possède deux poumons et un système circulatoire clos constitué de vaisseaux sanguins et muni d’un cœur à quatre cavités. Son rythme respiratoire est très rapide (en moyenne 85 cycles ventilatoires par minute), de même que son rythme cardiaque (en moyenne 280 pulsations par minute).

Locomotion

Le cobaye est un quadrupède qui se déplace en marchant sur ses doigts. On le qualifie donc de digitigrade. Au repos, il replie ses pattes sous lui et s’appuie sur ses pieds et ses mains.

Reproduction et développement

La reproduction du cobaye est sexuée et les sexes sont séparés. L’accouplement du mâle et de la femelle assure une fécondation interne et le développement se déroule dans l’utérus maternel : le cobaye est vivipare, comme tous les mammifères. La gestation dure de 60 à 72 jours à l’issue desquels la femelle met au monde deux à cinq petits. Dès la naissance, les jeunes sont couverts de poils et capables de voir, sentir, marcher, etc. mais ils tètent néanmoins la mère pendant 3 semaines. Il peut y avoir jusqu’à quatre portées par an si l’élevage se fait en intérieur mais, s’il se fait à l’extérieur, la reproduction ne se produit qu’au printemps et en été. La maturité sexuelle est atteinte vers trois mois chez les mâles et deux mois et demi chez les femelles, mais il est indispensable d’attendre que la femelle ait atteint 4 à 5 mois avant de la laisser s’accoupler. Après 9 à 10 mois, il ne faut pas laisser une femelle vierge se reproduire car des problèmes se posent à la naissance en raison de la soudure des os du bassin vers 11 mois, ce qui n’est pas le cas si la femelle a eu des petits dans sa première année. Il ne faut pas non plus laisser s’accoupler des animaux ayant des liens de parenté, la consanguinité pouvant être cause de malformations et de déficits immunitaires. Il faut donc aussi séparer les frères et sœurs vers la cinquième semaine. L’espérance de vie du cobaye est de l’ordre de trois ans.
 

Comment se procurer un cochon d'inde ?

Vous pouvez acheter un cobaye auprès d'une animalerie ou auprès d'un élevage familial. Certaines familles donnent également parfois des petits.
 

Comment élever un cochon d'inde ?

Le cobaye s’élève dans une cage suffisamment grande ou, à défaut, dans une caisse de bois. Un couvercle n’est pas nécessaire si les côtés de la cage ou de la caisse dépassent 30 cm de haut. On peut utiliser de la litière, constituée de paille, de sciure de bois ou de litière du commerce, en vente dans les grandes surfaces. Il faut la changer au minimum une fois par semaine, davantage si elle est très souillée. La litière peut être avantageusement remplacée par plusieurs épaisseurs de papier journal, ce qui facilite le nettoyage, puisqu’il suffit de jeter quotidiennement le papier avec les déjections. Prévoir un coin abrité ou une boîte munie d’une ouverture où l’animal peut se réfugier.

Le cobaye est un rongeur qui se nourrit essentiellement de végétaux. En élevage, il est recommandé de donner quotidiennement de la nourriture et de varier les menus. Il faut équilibrer les végétaux riches en eau (carottes, endives, choux, salades, pommes, etc.) et les aliments secs (pain sec, maïs, graines, foin) et, s’il reçoit surtout des aliments secs, il est nécessaire de lui donner de l’eau. À cet effet, utiliser un flacon muni d’un bouchon percé dans lequel est ajusté un tube de verre ou de métal. Nettoyer quotidiennement la cage des aliments souillés pour éviter qu’ils moisissent.

Il ne faut pas réunir plusieurs mâles dans la même cage car ils se battent mais on peut réunir plusieurs femelles, y compris avec un mâle.
 

Que faire du cobaye en fin d'année ?

Le cobaye est un animal d'origine exotique et n’a pas sa place dans notre environnement (le relâcher est passible de sanctions légales) : ne le relâchez pas dans la nature. Trouvez-lui une famille, au moins pour la durée de l'été (si vous envisagez de le faire revenir dans la classe l'année suivante).