Biologie animale : fonctions de nutrition

Alimentation et digestion
Auteurs : Didier Pol(plus d'infos)
Résumé :
Contrairement aux plantes, qui élaborent leur propre matière à partir de substances minérales sous l’action de la lumière (photosynthèse), les animaux se nourrissent de matière organique, c’est-à-dire de matière fabriquée par d’autres êtres vivants, animaux ou végétaux.
Publication : 1 Juillet 2001

Contrairement aux plantes, qui élaborent leur propre matière à partir de substances minérales sous l’action de la lumière (photosynthèse), les animaux se nourrissent de matière organique, c’est-à-dire de matière fabriquée par d’autres êtres vivants, animaux ou végétaux. Le terme alimentation désigne aussi bien la manière de s’alimenter d’un animal, c’est-à-dire la façon dont il assure la prise de sa nourriture, que la nature de ce qu’il mange, c’est-à-dire son régime alimentaire. Le régime alimentaire correspond à la nature des aliments consommés par un animal. On divise de façon simplifiée les animaux selon leur régime alimentaire en trois grands groupes, herbivores, carnivores et omnivores.
 

   

Les chevaux qui se nourrissent d'herbe et de feuilles sont des herbivores. Les félins qui chassent des proies vivantes mais ne dédaignent pas non plus les charognes sont des carnivores. Le hérisson qui mange aussi bien des mollusques, des vers, des insectes, des fruits et des champignons est un omnivore.
 

  • Les herbivores, au sens large, sont les animaux qui se nourrissent essentiellement d’aliments d’origine végétale. Le terme scientifique exact est "phytophage" (phyto = plante ; -phage = mange). Dans certains ouvrages, le terme « herbivore » est remplacé improprement par le terme « végétarien » qui doit être réservé au comportement alimentaire des êtres humains qui ne consomment pas de viande, mais qui consomment certains produits d’origine animale (œuf, lait, fromage). Le terme « végétalien » qualifie les personnes qui ne consomment aucun produit d’origine animale.
  • Les carnivores sont les animaux qui se nourrissent essentiellement d’autres animaux.
  • Les omnivores sont les animaux se nourrissant à la fois d’aliments d’origine végétale et animale.

Il faut aussi noter que les expériences réalisées en classe sur des animaux d’élevage pour mettre en évidence des préférences alimentaires peuvent être sujettes à caution. En effet, des animaux en captivité confrontés à une nourriture qui n’existe pas dans leur milieu naturel peuvent la préférer à leur nourriture habituelle. Ainsi, des fourmis vont s’agglutiner autour de la confiture (qui ne fait pas partie de leur régime alimentaire naturel) et les escargots, qui sont des herbivores, se révèlent omnivores si on leur propose du gras de jambon, du fromage, etc.

Il existe une spécialisation des mécanismes de prise de nourriture et des organes qui les assurent, c’est-à-dire ceux qui permettent aux aliments de pénétrer dans le tube digestif (pièces buccales des insectes, dents, becs, etc.) en correspondance avec la structure de la nourriture consommée par les animaux, par exemple aliments liquides ou solides, aliments microscopiques ou macroscopiques.

Les papillons qui se nourrissent d'un liquide sucré, le nectar sécrété par certaines fleurs, possèdent des pièces buccales qui constituent une trompe, parfois très longue, leur permettant d'atteindre le fond des fleurs où se situe le nectar. La trompe du macroglosse (à droite) est particulièrement longue.

 

Les becs des oiseaux présentent une remarquable diversité.
Leur structure est en rapport avec la nature de leur nourriture

(Ibis, flamant rose, cygne, pélican)


Les aliments ingérés passent ensuite dans le tube digestif où ils subissent un ensemble de transformations mécaniques et chimiques constituant la digestion. La digestion correspond à une simplification moléculaire des constituants chimiques des aliments ingérés. Ces derniers sont dégradés de telle sorte que les petites molécules formant leurs unités de construction sont libérées dans l’intestin. Seules ces petites molécules, appelées nutriments, sont capables de traverser la paroi intestinale et de passer dans le sang, phénomène qualifié d’absorption intestinale.
 

Dissection de l'appareil digestif de la grenouille
L'appareil digestif des animaux est constitué d'un tube et de glandes annexes. Chez les vertébrés, le tube digestif comporte notamment l'oesophage, l'estomac et l'intestin. Leurs principales glandes annexes sont les glandes salivaires, le foie et le pancréas.
Sur le cliché, les deux grosses masses oranges sont les ovaires dont la texture granulaire est due aux milliers d'ovules qu'ils contiennent.


Le sang (vertébrés, vers) ou l'hémolymphe (mollusques, arthropodes) distribuent ensuite ces nutriments à l’ensemble des cellules de l’organisme qui les utilisent comme source de matériaux de construction et de renouvellement et comme source d’énergie.

On emploie parfois le terme digestion dans un sens plus restreint pour qualifier seulement les transformations mécaniques et chimiques des aliments qui se produisent dans le tube digestif.

 

Addons