Une visite à la ferme

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
[Module] - Au Cycle 2, la visite à la ferme est une activité particulièrement riche qui offre aux élèves la possibilité d'acquérir de nombreuses connaissances sur la vie des animaux et leurs liens avec les hommes. C'est vers le repérage des différents animaux de la ferme que seront guidés les élèves à l'occasion de ces séquences : distinction entre animaux domestiqués et sauvages, repérage des espèces au-delà de la diversité apparente, repérage de l'habitat des animaux, de leur nourriture, premier repérage aussi de leur production utilisée par les hommes (lait, beurre, fromage, oeufs, viande).
Objectif :
- Repérage des différents animaux de la ferme et distinction entre animaux domestiqués et sauvages, repérage des espèces au-delà de la diversité apparente, - Repérage de l'habitat des animaux, de leur nourriture, - Premier repérage de leur production utilisée par les hommes (lait, beurre, fromage, oeufs, viande). - Préparer une enquête - Observer, noter, relever des informations en relation à l'enquête préparée, prendre note d'éléments imprévus, se poser de nouvelles questions. - Exploiter les résultats de l'enquête
Durée :
avant la visite : 7 séances/ visite : une journée/ après la visite : 7 séances  
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

 

Autour d’un projet de visite, c’est une grande partie du programme de découverte du monde qui peut être envisagée. Le dossier présenté ici évoque ce que l’on peut travailler en amont et en prolongement d’une visite d’une journée dans une ferme « généraliste », au printemps.

Un contact préalable avec la structure d’accueil est indispensable pour s’assurer de ce que les enfants pourront aborder dans les conditions de visite On s’assurera que les lieux visités soient conformes à la législation en vigueur relative à l’accueil de scolaires. Les « fermes pédagogiques » sont défi nies par une circulaire interministérielle du 5 avril 2001. Si l’on envisage d’intégrer cette visite dans un séjour court avec nuitée, on se référera aussi à la circulaire Séjours scolaires courts et classes de découvertes dans le premier degré, BOEN n° 2 du 13 janvier 2005

Dossier publié sous le label La main à la pâte dans la revue LA CLASSE en avril 2009 (n° 198)

Télécharger  l'intégralité du dossier (pdf 20 pages)

 



Séquence 1 : avant la visite à la ferme

Enjeux

  • Associer l’ensemble des élèves au désir d’apprendre.
  • Faire le point sur ce qu’ils savent des animaux de la ferme.
  • Faire émerger un questionnement.

Le maître pourra, au cours de cette séquence, sélectionner les objectifs réalistes de la visite qu’il envisage, en tenant compte des connaissances de la classe et du potentiel d’exploitation offert par la ferme. Grâce à une première recherche documentaire, le questionnement va s’organiser.
 

Séance n° 1 : quels sont les animaux domestiques de la ferme ?

Enjeu : faire s’exprimer les élèves sur les animaux de la ferme, sur ce qui les différencie des autres animaux.

À l’occasion d’un regroupement, le maître demande aux élèves : « Connaissez-vous des animaux de la ferme ? » Spontanément, les vaches, les poules ou les cochons seront cités, mais on se rendra vite compte que certains enfants ne font pas la distinction entre les animaux domestiques de la ferme, les animaux « sauvages » et les animaux de compagnie. La liste constituée par les élèves lors de cette première approche sera à confronter à la réalité de la visite projetée.


 

Séance n° 2 : se documenter sur les animaux de la ferme

Cette séance se déroulera en ateliers, sur 2 semaines.

Temps 1 : trois ou quatre groupes, correspondant à une demi-classe, travaillent simultanément ou lors d’ateliers. La consigne consistera à « sélectionner, dans un livre documentaire, une page sur laquelle on voit un animal qui vit dans une ferme ».

Temps 2 : les groupes sont à présent associés deux à deux. Chaque enfant d’un groupe doit présenter à l’autre groupe les pages sélectionnées.
 

Séance n° 3 : premiers classements, premières questions

Le travail se déroule en ateliers ou par groupes, pendant 1 ou 2 semaines si nécessaire. Chaque groupe dispose de quelques images de ces animaux (deux fois plus que d’enfants) Comment pourrait-on organiser ces documents ? Lorsque tous les groupes ont réalisé ce travail, chacun expose l’ensemble des critères retenus. Ce classement peut permettre de commencer à renseigner un tableau qui sera complété pendant et après la visite :

  • Comment s’appelle le mâle de l’oie ? Le bébé de l’âne ?
  • Comment différencier le mâle de la femelle ?
  • Quelle différence entre mouton et bélier ?
     

Séances n° 4 et 5 : vers une étude scientifique de l’animal 

On prévoira la réalisation d’une carte d’identité des animaux, telle qu’elle est présentée dans l’ouvrage Découvrons le monde du vivant à l’école maternelle : Le monde animal, éd. La Classe. 
 

Séances nos 6 et 7 : pourquoi le fermier élève-t-il des animaux ?

Enjeu : faire énoncer un lien entre l’animal domestiqué et l’homme.

L’enseignant interroge : que font ces animaux à la ferme ? À quoi servent-ils ? Pourquoi élève-t-on des animaux ? Etc. À ces questions, les élèves répondront individuellement et par écrit, le but étant de recueillir leur vision du devenir des animaux de la ferme.

Le cas du lait (idées préalables)

Enjeux

  • Certains produits laitiers s’obtiennent sans ajouts (crème fraîche, beurre, fromage blanc frais) d’autres (yaourt, crème dessert, etc.) nécessitent l’ajout d’ingrédients (sucre, farine, fruits, arôme…).
  • La vache n’est pas le seul animal à produire du lait, c’est un fait commun aux mammifères.

D’après vous, que peut-on faire du lait, à part le boire ? Les enfants à répondre à cette question par écrit, individuellement, sous forme de dessins, et si possible de phrases ou de mots. Fromage, beurre et yaourt seront cités, certains proposeront même des recettes.
D’après vous, comment peut-on fabriquer du beurre ? Collectivement ou par groupes, un ou plusieurs textes sont élaborés par la classe, qui récapitulent toutes les propositions pour la transformation du lait en beurre. La visite apportera des réponses.
 

Séquence 2 : aller voir les animaux de la ferme

Enjeux

  • Rendre les élèves actifs pendant la visite.
  • Observer, noter, relever des informations en relation à l’enquête préparée.
  • Prendre note d’éléments imprévus, exprimer son étonnement, se poser de nouvelles questions.

Dès leur arrivée à la ferme, les enfants remettront au maître des lieux la liste des questions qu’ils ont préparées. La visite s’appuiera sur un dessin générique des différents éléments d’une ferme, que les enfants identifieront sur place, ils compléteront alors le dessin avec les noms nouvellement appris.

Le maître rappeler aux enfants ce que l’on cherche :
– la connaissance de l’animal ;
– ses conditions de vie ;
– ce qu’on tire de lui (laine des moutons, lait des vaches et des chèvres, par exemple).

Au cours de la visite, les enfants sont répartis en petits groupes, guidés par un nombre suffisant d’adultes à qui l’enseignant a donné les consignes de sécurité, mais aussi les conditions de guidage : consignes à donner aux enfants, éléments à rapporter pour les tâches qu’il a prévues. • Au cours de toutes les activités d’observation, les enfants seront invités à décrire, nommer, reconnaître, lire, et éventuellement dessiner ou écrire (sur le bloc-notes qu’ils auront emporté).
Ils rempliront également les grilles préparées à l’avance pour recueillir les différents types d’informations : habitat, nourriture, cri… des animaux. .

L’appareil photo, le mini-enregistreur et la caméra numérique (les téléphones portables intègrent à présent ces fonctions) serviront à conserver des traces de certaines informations afin de les faire partager aux autres groupes.

Les élèves observent les animaux dans leur lieu de vie, et écoutent leurs manifestations sonores, en particulier leurs cris. Les enfants peuvent également assister au ramassage des oeufs, découvrir les lieux d’éclosion. Ils examinent les aliments qui sont distribués par le fermier, ou bien ceux que les animaux (volailles, cochon) cherchent dans leur environnement. Le personnel explique quelle plante (ou quelle partie de plante) sert à nourrir tels animaux. Il précise aussi le lien avec le foin, la paille et le fumier observés par exemple lors de la visite d’une étable.

Pour un animal en particulier, on incitera l’enfant à :
– commenter les déplacements de l’animal, dans son enclos ou en semi-liberté ;
– verbaliser ses activités (ce qu’il mange, ce qu’il boit, comment il se nourrit, avec quels animaux il est en contact) ;
– décrire l’animal. Chercher à repérer sa tête, ses membres. Voit-on ses yeux ? un bec ? un museau ? des dents ? des oreilles ? Comment est sa peau ? Son corps est-il recouvert de plumes ? de poils ? Sa peau est-elle nue par endroit ? A-t-il une queue ? Combien de pattes ? Comment sont-elles terminées ? A-t-il des cornes ?

Consignes possibles pour le dessin
On pourra demander aux enfants de :
– Dessiner sur une même feuille deux animaux (d’espèces différentes ou d’une même espèce) en tentant de respecter une échelle de taille.
– Rendre compte du contour de l’animal en respectant les proportions entre la taille de la tête ou des membres et celle de son corps.
– Dessiner la silhouette d’un animal vu de profil (la plupart des dessins spontanés sont des représentations de profil) mais aussi de face, de dos.

Le cas du lait (constats et informations) : qui produit du lait ? Qui le boit ?
Les enfants verront peut-être des petits téter leur mère. Ils en concluront que le lait de la mère est destiné aux petits. On ne manquera pas l’occasion de faire des rapprochements les nouveau-nés humains.

Fabriquer du beurre
 À partir de la crème recueilli à la surface du lait que le fermier a laissé « reposer », au frais, les enfants fabriquent du beurre, en « barattant » la crème.
Les enfants pourront revenir à leurs précédents essais de recette du beurre et conclure dans leur cahier de sciences ou de découverte du monde : Pour fabriquer du beurre, on a seulement besoin de la crème du lait. On ajoute du sel pour obtenir du beurre salé. La motte est formée par l’accumulation du beurre produit par chaque enfant.


 

Séquence 3 : exploitation de la visite

Cette phase est très importante puisqu’elle permet de montrer aux élèves en quoi cette sortie n’a pas été qu’un moment agréable, mais qu’elle a permis d’avancer dans les investigations et d’acquérir de nouvelles connaissances.

Oralement, ensemble, évoquer les moments vécus (1 séance) 

Les échanges donneront lieu à une production collective (dictée à l’adulte) inscrite au tableau par le maître au fur et à mesure des échanges et de son élaboration.

Réaliser des textes structurés à partir de photos et d’informations recueillies (2 séances) 

Des textes structurés sont réalisés à partir de photos et d’informations recueillies.
L’objet de la séance n’est plus seulement de raconter, mais de rendre compte en organisant le propos : par animal, par lieu, par événement, par ordre chronologique…

  • Dans un premier temps, chaque enfant doit légender une photo.
  • Puis, par deux, les élèves échangent leurs textes, et essaient de les rendre lisibles par d’autres. Les textes d’un même groupe sont assemblés, lus, restructurés.

Exploiter les informations sonores ou audiovisuelles (2 séances) 

À l’issue de la réalisation des travaux suivants :

  • Lecture d’un texte préparé par l’enseignant reprenant les informations collectées pendant la visite (1 séance),
  • Comprendre un extrait d’un document sonore enregistré lors de la visite (1 séance) : un diaporama des photos légendées peut être conçu avec la participation des enfants, puis projeté à l’ensemble de la classe pour avis et lecture, avant d’être présenté aux familles.

Revenir aux questions initiales relatives aux animaux (1 séance) 

L’enseignant rappelle les questions qui se posaient avant d’aller visiter la ferme. Les enfants vérifient si les informations qu’ils ont récoltées permettent de compléter les tableaux et les schémas.

Le tri des informations recueillies

Le tableau débuté auparavant prendra la forme suivante :

Nom de famille  Poils/ Plumes ? Mâle Femelle (ou jeune) Petit  Cri (Dessin ou représentation)
Cheval poils  le cheval   la jument  le poulain  hennit   

A propos de l’intérêt de l’élevage : le cas du lait

Pour garder une trace de la fabrication du beurre, quelques phrases sont élaborées collectivement qui légenderont les images prises à cette occasion. Le texte est ensuite recopié par les élèves.


L’affiche récapitulative sur la fabrication du beurre

Tout au long du projet, les dessins

Tout au long du projet, les dessins permettent d’aiguiser le regard, d’objectiver ce qui est vu : cette phase de dessin permet aux élèves de progresser, pas seulement sur la description des animaux, mais aussi dans le repérage spatial
Un travail méthodologique sera éventuellement engagé. Il s’agit d’amener les élèves, par comparaison des photos avec leurs premières productions, à repérer les éléments permettant de mieux faire identifier l’animal qu’ils ont voulu dessiner.


Exemple du cochon :

Le cochon, dessiné avant la visite.  Ici, les représentations des cochons sont stéréotypées.
    

Pas si rose, de la boue sur les poils, les queues pas toujours en tire-bouchon !


La comparaison ultérieure des différents dessins réalisés pour une même espèce permettra de formaliser le lien entre races et espèces, via la diversité des pelages (ou des plumages), des tailles et des lignes.
C’est une approche de la biodiversité qui existe au sein d’une même espèce.
 

Quelques situations d’évaluation possibles (1 séance)

Les activités suivantes peuvent permettre une évaluation :

  • Sélectionner dans une liste de noms d’animaux, les animaux de la ferme.
  • Nommer et savoir écrire le nom d’au moins 10 animaux de la ferme.
  • Classer, organiser les animaux de la ferme selon différents critères.
  • Écrire le nom d’un animal sous une photo.
  • Pour un habitat donné, écrire le nom de l’animal qui y vit.
  • Réaliser une monographie sur un nouvel animal.
  • Remettre en ordre les étapes d’un événement vécu, et sur lequel on a travaillé
  • Demander à écrire au fermier, ou à rechercher dans un documentaire quand on ne sait pas répondre à la question : Comment fait-on du yaourt?
  • Identifier le statut des écrits passés en préparant une exposition