Les bonbons

Auteurs : Anne-Emmanuelle Grossi(plus d'infos)
Résumé :
[Séquence] - Cette séquence est l'adaptation de « Une séquence en grande section - approche du phénomène de dissolution » tirée du document d'application des programmes 2002  Enseigner les sciences à l'école réalisé par le MJENR-DESCO et l'Académie des sciences - La main à la pâte. On propose d'utiliser comme matériau principal des bonbons (coeur en chocolat, enrobés de sucre - pellicule blanche - puis d'un glaçage de couleurs variées). La dissolution de cette enveloppe extérieure colorée communique sa couleur à l'eau, ce qui occasionne les différentes activités.
Objectif :
Adaptation d'une séquence de science pour l'utiliser dans l'enseignement du français langue étrangère. Approche du phénomène de la dissolution et de la conservation de la matière.
Durée :
4 séances
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Sommaire

 

Séance 1 : Gratter les bonbons pour les rendre blancs

Séance 2 : Laver la couleur, oui mais avec quoi ?

Séance 3 : Colorer l’eau en une teinte prévue

Séance 4 : Comparer les bonbons, le sucre, le sel et le lait en poudre



Séance 1 :

 

Gratter les bonbons pour les rendre blancs

Matériel 
- des bonbons enrobés
- matériel de grattage : ciseaux ;fourchettes ;couteaux; tournevis ou râpes, des pièces de monnaie, limes à ongles, ciseaux, …

Déroulement de la séance
- Des bonbons enrobés sont décolorés en les passant sous l’eau, avant l’arrivée des enfants. Ils sont mis négligemment sur la table.
- Faire deviner aux enfants ce que c’est  (Passer en revue du vocabulaire : des médicaments ? Des boutons ? Des cailloux ? Des bonbons blancs ?...).  Noter les réponses et les remarques des enfants (ex : il sont blancs, ils n’ont plus de couleur,…)
Les enfants remarquent que les bonbons sont blancs et s’étonnent (On a volé la couleur des bonbons !).
- L’enseignant met alors au défi ses élèves de trouver des idées pour enlever leur couleur (Comment a-t-on fait pour voler la couleur des bonbons ?). Les hypothèses sont relevées et on se met d’accord pour en écarter certaines (on garde par exemple : on les a grattés avec un couteau, des pièces, … on les a lavés avec de l’eau, du savon, une éponge,…on les a sucés… c’est sale/ ce n’est pas propre).
- Les élèves décident avec le maître de commencer à  tester le grattage (qu’est-ce que tu fais/as fait?). On choisit les outils de grattage (je gratte/j’ai gratté le bonbon avec…).

Demander aux enfants « ce qui marche » et « ce qui ne marche pas » (réponses : oui, ça marche, le bonbon est [devenu] blanc, non, c’est difficile, ça ne marche pas,  le bonbon s’est cassé [en miettes, en morceaux,…]).



 
 

- Amener les enfants à énoncer la conclusion : on a lavé les bonbons pour « voler » leurs couleurs.  En fait, la couleur est partie dans l’eau.

Notion scientifique : permanence et conservation de la matière ; la matière ne disparaît pas (« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » Lavoisier 1743-1794). L’enfant met ici en œuvre un début de raisonnement conservatif, consciemment ou non.

Objectifs communicatifs

  • poser des questions
  • expliquer simplement un phénomène

Objectifs linguistiques :

  • lexique

 

 

 

  • grammaire/conjugaison

 

  • les bonbons, les couleurs, couteaux, ciseaux, ongles, eau, savon, éponge, sale, propre, gratter, laver, sucer,
  • expression idiomatique : « ça marche », « ça ne marche pas »

 

  • passé-composé  (on a volé, la couleur a disparu…) ou utilisation du présent de l’indicatif
  • en fonction du niveau des élèves : compréhension de l’interrogation avec inversion du sujet :« Comment le voleur a-t-il fait pour… ? » , interrogation avec« est-ce-que »

 

 

Séance 2 :

Laver la couleur, oui mais avec quoi ?

Matériel
-des bonbons enrobés
-des bassines avec de l’eau
-du savon
-du produit vaisselle

Déroulement de la séance
- Reprendre la conclusion de la séance 1 : la couleur est partie dans l’eau.
- Tester la deuxième idée : le lavage des bonbons pour enlever les couleurs.
Avec quel matériau ? De l’eau, du savon, du produit vaisselle.
- L’activité se fait en groupes autour d’un « coin-eau » aménagé. Donner des bacs avec peu d’eau et laver les bonbons de toutes les couleurs dans le même bac. C’est l’enseignant qui fournit le savon et le produit à vaisselle au moment où les élèves le demandent / en ont l’idée.
- Laisser les élèves libres de faire les manipulations et noter leurs remarques (avec du savon, c’est plus facile, ça marche bien).
- Les aider à repérer les différentes phases de la décoloration (qu’est-ce qu’il se passe ?) : l’enveloppe extérieure colorée se dissout, puis la partie blanche, puis le cœur en chocolat qui colore l’eau en marron. Les élèves remarquent que l’eau perd sa couleur transparente (« Elle est/devient toute sale »).
On peut faire la même expérience avec des bonbons de toutes les couleurs dans un gobelet, pour que l’eau devienne encore plus foncée. Pourquoi l’eau devient-elle marron ? Noter les réponses des élèves (parce que les mains sont sales, parce que le chocolat est parti dans l’eau, parce que toutes les couleurs sont mélangées).
- Éliminer les hypothèses à chaque fois,  en vérifiant par la manipulation (se laver les mains, retirer les bonbons de l’eau dès qu’ils sont blancs,…).

Notion scientifique : établir la corrélation entre la décoloration des bonbons et la coloration de l’eau : c’est parce que les bonbons se sont décolorés que l’eau s’est colorée.

 
 

Objectifs communicatifs

  • poser des questions
  • expliquer simplement un phénomène
  • exprimer la cause

Objectifs linguistiques :

  • lexique

 

 

 

  • grammaire/conjugaison

 

 

  • un gobelet/un verre, verser de l’eau + renforcement du lexique vu lors de la séquence 1 : les bonbons, les couleurs, couteaux, ciseaux, eau, savon, éponge, boisson gazeuse/soda, sale, propre, gratter, laver, sucer, expression idiomatique « ça marche »/ »ça ne marche pas »
  • passé-composé possible (renforcement : on a volé, la couleur a disparu, est partie…) sinon utilisation du Présent de l’Indicatif
  • compréhension de l’interrogation avec « Qu’est-ce que… »
  • introduction du comparatif : plus facile/moins facile (ex : « Avec du savon, c’est plus facile »)
  • exprimer la cause de manière simple avec « parce que » because

 

Séance 3 :

Colorer l’eau en une teinte prévue

Matériel
-des bonbons enrobés
-des petits pots transparents (autant que de couleurs de bonbons)

Déroulement de la séance
- L’enseignant fait rappeler l’activité précédente, et met l’accent sur la couleur de l’eau (d’où vient-elle ? cf. conclusion étape 2).
- Défi proposé aux élèves : comment faire de l’eau bleue?  (Il ne faut mettre que des bonbons bleus…)
- Demander aux enfants de trier les bonbons par couleur (apprendre ou réviser le vocabulaire des couleurs) et faire l’expérience.
- Demander de mettre 1 bonbon bleu dans un gobelet et 5 dans un autre (avec la même quantité d’eau).  Qu’est-ce qu’il se passe ? Avec 1 seul bonbon, c’est [plus] clair, avec 5 bonbons c’est [plus] foncé.  Demander de mettre 1 bonbon bleu dans peu d’eau / dans beaucoup d’eau. Moins il y a d’eau, plus l’eau est foncée / Plus il y a d’eau, plus l’eau est claire.
- Passer à nouveau en revue toutes les couleurs : si le bonbon est bleu, l’eau devient bleue… (accord masculin/féminin).
- Rappeler encore une fois la conclusion de la séance 1 (déjà reprise en début de séance deux) : la couleur des bonbons est partie dans l’eau.  Les bonbons se décolorent, l’eau se colore.  Si les bonbons sont bleus, l’eau est/devient bleue.

 
 

- Défi : comment faire de l’eau verte sans utiliser les bonbons verts ? (même chose pour orange, violet, marron).

- Noter les propositions des élèves et leur demander de vérifier par l’expérience (rappel pour l’enseignant : on obtient du marron en mélangeant toutes les couleurs).


 

Objectifs communicatifs

  • poser des questions
  • expliquer simplement un phénomène
  • exprimer l’obligation

Objectifs linguistiques :

  • lexique

 

  • grammaire/conjugaison

 

 

  • clair/foncé + renforcement du vocabulaire des séances 1 et 2
  • exprimer l’obligation avec « il faut + infinitif » + renforcement de l’expression simple du comparatif (« c’est plus clair/plus foncé ») *
  • introduction de l’hypothèse au Présent du partitif + renforcement de la négation (« S’il n’y a pas beaucoup d’eau, l’eau est plus foncée »)
  • se colorer /se décolorer

Note pour l’enseignant :
En fonction du niveau des élèves, l’enseignant choisit les objectifs grammaticaux   prioritaires pour lui. Par exemple ici, on peut mettre l’accent soit sur la forme négative, soit sur le partitif. Si l’on veut insister sur la négation, on peut présenter  au tableau deux phrases à trous (____________ , l’eau est plus foncée / ____________, l’eau est plus claire ) et demander au élèves de compléter avec « S’il y a beaucoup d’eau » ou « S’il n’y a pas beaucoup d’eau ». De la même manière si l’on préfère insister sur l’opposition « beaucoup de »/ « peu de », on proposera de compléter les phrases : «  S’il y a _______ eau, l’eau est plus foncée. / S’il y a ______ eau, l’eau est plus claire ». Même principe à appliquer pour l’opposition « plus »/  « moins ».
 

Séance 4 :

Matériel par groupe
- sel ; sucre en poudre ; bonbons enrobés; lait en poudre ;
- 4 petits pots
- de l’eau

Les enfants ont constaté lors des précédentes séances que certaines substances se mélangeaient à l’eau et d’autres non.
- Donner un échantillon de chaque matière (chacune dans un pot différent): sel, sucre en poudre, bonbon enrobé, lait en poudre.
- Chaque élève  dispose de 4 gobelets d’eau. Les élèves grattent le bonbon pour obtenir des débris colorés. Ils mélangent ensuite  chaque substance à l’eau  et observent ce qui se passe. On observe à nouveau que la couleur des bonbons est partie dans l’eau, elle n’a pas disparu.
- Le sel, puis le sucre ont-t-ils disparu ? On voit les grains. Si on remue, on ne voit plus rien, c’est transparent.
- Introduction de 2 nouveaux sens : le goût et l’odorat. Si on goûte l’eau : elle est salée/ sucrée. Le sel ou le sucre n’ont pas disparu, ils sont partis dans l’eau.  Le lait en poudre a-t-il disparu ?  Non, on le voit, l’eau est devenue blanche. Le lait en poudre n’a pas disparu, il est parti dans l’eau.  Peut-on le goûter ou le sentir ?
- Demander aux élèves si les bonbons, c’est sucré ou salé.  Leur demander de citer des aliments salés et des aliments sucrés, ou bien proposer des noms d’aliments et demander si c’est salé ou sucré (en commençant par des aliments simples et connus, puis introduire du nouveau vocabulaire).
- Demander ce qu’ils aiment, n’aiment pas, détestent, faire justifier (j’aime… parce que/ je n’aime pas… parce que).

Notions scientifiques : les sens et la conservation de la matière.

Objectifs communicatifs

  • poser des questions
  • expliquer simplement un phénomène
  • formuler l’hypothèse
  • exprimer ses goûts et les justifier

Objectifs linguistiques :

  • lexique

 

 

  • grammaire/conjugaison

 

 

  • les couleurs (révisions), sucre, sel, lait en poudre, mélanger, remuer, les aliments, sucré/salé, j’aime/ je n’aime pas, j’adore/je déteste

 

  • renforcement de l’expression de l’hypothèse au Présent et de la négation
  • utilisation  de la causalité (parce que/car)

Découvrez cette expérience dans la vidéo de Billes de Sciences sur la dissolution !

 

Addons