Les paramètres météorologiques

La pression varie avec l'altitude

L'air est un mélange de gaz compressibles:la pression en un lieu donné est d'autant plus grande que la couche d'air qui le surplombe est épaisse. Ainsi, on constate que la pression diminue quand on s'élève. Au niveau de la mer, la pression est donc en général la plus forte. A l'inverse les régions montagneuses constituent les zones où la pression est la plus faible.
La pression diminue avec l'altitude jusqu'à atteindre 500 mb à 5500 m, 100 mb à 10 km, 10 mb à 30 km, 1mb à 50 km, etc. Ainsi la moitié de la masse de l'atmosphère se situe en-dessous de 5500 m, 90% en-dessous de 10 km. La mésosphère et l'ionosphère (situées au-dessus de 50 km) ne représentent qu'un millième de la masse d'air totale.

La pression varie avec la température

L'air froid est plus dense que l'air chaud:il a tendance à descendre. L'air chaud, moins dense car dilaté, monte. Or le rayonnement solaire à la surface de la Terre est caractérisé par son inégalité. Il en résulte que le poids de l'air varie d'un point à l'autre de la Terre, à une même altitude mais aussi en fonction du temps en un point donné puisque le rayonnement solaire est également fonction du temps.
A la surface de la Terre cohabitent donc des zones de hautes pressions et des zones de basses pressions. Les météorologues représentent la répartition horizontale de la pression sur des cartes par des lignes de niveau:les isobares, courbes qui relient les points ayant la même pression. On y observe des maximums:les anticyclones, des minimums:les dépressions, des crêtes:les dorsales et des creux:les thalwegs.
Bien que l'air soit un mélange de gaz compressibles, cette caractéristique est limitée. On en déduit que toute convergence d'un flux d'air implique un soulèvement, ce qui entraîne la formation de nuages et donc de précipitations. Or, dans une première approximation, on considère que l'air se dirige des hautes vers les basses pressions. Ainsi les dépressions sont synonymes de mauvais temps alors que les anticyclones, caractérisés par des mouvements divergents, empêchent le développement vertical des nuages.

Addons