Les paramètres météorologiques

La chaleur est l'énergie qui nous provient du Soleil sous forme de rayonnement. En l'absence de nuages, notre atmosphère est quasiment transparente à ce rayonnement. Les rayons solaires arrivent au niveau du sol qui, selon sa nature, en absorbe une partie plus ou moins importante (elle dépend de l'albédo). Cette absorption porte le sol à une certaine température. La convection intervient alors pour permettre les échanges thermiques et ainsi réchauffer les couches d'air situées au-dessus du sol.
En un lieu donné, au voisinage du sol, la température connaît des variations régulières au cours des saisons mais également au cours de la journée. Ces variations sont liées à l'incidence des rayons du Soleil.
Au cours de la journée, le minimum de température se situe juste après le lever du Soleil et le maximum dans le milieu de l'après-midi. Cependant, les masses nuageuses, en modifiant l'insolation, peuvent avoir une influence.
La température est également fonction de l'altitude. Ainsi, du sol à environ 11 000 m, on observe une baisse de la température de 6,5 °C tous les 1 000 m. Cette zone de l'atmosphère correspond à la troposphère, où se produit la grande majorité des phénomènes météorologiques. Au-dessus de 11 000 m, on trouve la stratosphère où la température reste constante et vaut en moyenne -56 °C. Notons que la décroissance verticale de la température n'est pas régulière. Les isothermes sont les tranches de l'atmosphère où la température est constante. A grande échelle on observe une diminution de la température avec l'altitude. Mais il existe des régions, appelées inversions, où la température augmente avec l'altitude.

En météorologie, la température est un des paramètres les plus pertinents pour caractériser le temps qu'il fait.