Animaux changeant de milieu

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
De nombreuses espèces peuvent se développer à l'état embryonnaire et/ou larvaire, dans un milieu différent de celui dans lequel elles vivront à l'état adulte. D'autres à l'état adulte, peuvent de déplacer pour changer de milieu.
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

De nombreuses espèces peuvent se développer à l'état embryonnaire et/ou larvaire, dans un milieu différent de celui dans lequel elles vivront à l'état adulte. D'autres à l'état adulte, peuvent de déplacer pour changer de milieu.
 

Relation avec le cycle vital

De nombreuses espèces peuvent se développer à l'état larvaire dans un milieu différent de celui des adultes. C'est le cas de nombreux Arthropodes et en particulier des Insectes (ex. : Libellule, larve aquatique/adulte aérien ; Hanneton, larve souterraine/adulte aérien ... ). C'est le cas aussi de certains Vertébrés tels que la majorité des Amphibiens (Amphi = des deux côtés, bios = vie) chez lesquels on observe une vie larvaire strictement aquatique (têtards munis de nageoires, de branchies), et une vie adulte aérienne (deux paires de pattes servant à la locomotion terrestre, poumons) et aquatique. De tels changements de milieu nécessitent des modifications profondes (anatomiques, physiologiques) qui s'expriment au cours d'une phase cruciale : la métamorphose.
 

Phénomènes migratoires

On constate qu'à l'échelle d'une espèce déterminée, des changements de milieu, correspondant aux phénomènes de migration, peuvent s'observer périodiquement. Ceux-ci sont liés à des pressions de nature différente s'exerçant sur les organismes. Ainsi, à la suite de pressions trophiques modifiant profondément les conditions d'existence et constituant une menace pour la survie des individus (causes climatiques, causes alimentaires...), observe-t-on des migrations saisonnières (ex. : Oiseaux, Criquets, Chauve-souris ...) ou non. Des pressions liées à la reproduction peuvent également induire des déplacements massifs. Des migrations, associées à la maturité sexuelle et à l'acheminement vers des lieux de ponte particuliers, sont ainsi constatées (ex. : Saumons, Anguilles, Tortues marines ...).

Le fait qu'une même espèce puisse être intégrée à plusieurs écosystèmes montre que toute modification affectant l'un d'entre eux peut entraîner des perturbations sur les autres écosystèmes par suite d'influences plus ou moins néfastes qu'elles feront subir à cette espèce.

L'espèce humaine présente un statut particulier. En effet, à la différence des autres Primates, l'Homme a été capable de coloniser tous les milieux naturels terrestres. Lorsque sa dimension biologique ne lui a plus permis de faire face aux contraintes exercées par le milieu, ses capacités adaptatives ont acquis une dimension culturelle.