Batteur à œufs ou chignole : le mouvement de rotation

1- Monter des blancs d'oeufs en neige
Auteurs : Travail collectif(plus d'infos)
Résumé :
A l'occasion d'un travail de cuisine (réalisation d'une recette), les élèves recherchent des moyens efficaces pour monter des blancs d'oeufs en neige. « Il faut tourner vite ! » Ils abordent ainsi les notions de transmission du mouvement de rotation.
Publication : 1 Janvier 1996
Objectif :
Intéresser les élèves aux objets et réalisations technologiques, notamment aux mécanismes présents dans les batteurs. (Objets mécaniques et électromécaniques ; transmission de mouvements). Identifier et comparer différents moyens techniques permettant de monter des oeufs en neige.
Matériel :

Pour la classe :
- quelques batteurs électriques (si possible 1 par groupe),
- 1 chinois pour récupérer les blancs,
- du produit à vaisselle,
Pour chaque groupe :
- 3 saladiers, 1 fourchette, 1 fouet, 1 batteur mécanique, 6 ramequins, 1 séparateur blanc/jaune.
- oeufs (prévoir large)
Document(s) utilisé(s) : Des recettes de cuisine, prises dans des livres ou apportées par les élèves.

Situation de départ : le choix d’une recette (dominante : lecture).

La confection d’un dessert a été projetée. Le choix s’est porté sur la confection d’œufs en neige. Les élèves ont à rassembler toutes les informations nécessaires pour la réalisation du dessert. Ils ont donc à rechercher des recettes, soit dans des livres de cuisine, soit sur Internet.

Se mettre d’accord sur un procédé (dominante débat collectif)

Il s’agit de faire émerger les connaissances préalables ou nouvellement acquises sur les actions qui seront nécessaires pour monter les œufs en neige et sur les ustensiles qui peuvent être utilisés.
Exemples de propositions faites par les élèves :
Les actions :
Séparer les blancs des jaunes
Battre les blancs
Comment battre les blancs ? Il faut que ça tourne vite."
"Il faut un moteur."
"On peut faire comme pour la mayonnaise", "comme les sauces"…
Avec quoi peut-on battre les blancs ?
- Une fourchette
- un batteur mécanique
- un fouet
- un robot

Phase de mise en oeuvre des procédés proposés

Avant de battre les blancs, les élèves doivent au préalable séparer les blancs d'œufs des jaunes, opération délicate qui entraîne plusieurs échecs. Cette opération - qui ne nécessite pas d’ustensile particulier- ne présente peut-être pas a priori d’intérêt pour les enfants qui n’en soupçonnent pas la difficulté.
(Prévoir plusieurs bols afin de récupérer les œufs dont jaune et blanc n’ont pas été séparés, qui pourront être réutilisés pour une autre recette, quatre-quarts, crêpes ou omelette, si les conditions d’hygiène sont satisfaisantes… !)

Répartis en groupes autour de tables dégagées sur lesquelles sont posés les ingrédients et les ustensiles nécessaires, les élèves devront battre les blancs avec au minimum deux ustensiles ou appareils
Puisque deux procédés ont été utilisés, la tâche suivante est d’observer, comparer, critiquer les résultats obtenus ainsi que les contraintes de chaque technique. Ils renseignent parallèlement et individuellement certaines parties du cahier d'expérience qui relate les différentes phases de la démarche utilisée par le groupe et les effets obtenus.

Formulation des acquis

A partir des relevés effectués sur les cahiers d’expériences individuels (et de la mémoire de chacun), chaque groupe prépare une affiche qui recense toutes les observations. Les différents moyens utilisés sont classés en termes d’efficacité.

Réinvestissements éventuels

Familiarisation avec la transformation mécanique du mouvement rotatif (changement de direction, de sens, de vitesse) en s’exerçant sur des objets techniques divers et sur des bancs d'engrenages construits avec du matériel didactique du commerce.

Le mot du maître quant à l’utilisation du cahier :
L'approche technologique et la recherche de l'autonomie à l'intérieur des groupes ont été réussies. Il a été possible de renseigner partiellement le cahier d'expériences dont c'était la première utilisation.
La première utilisation du cahier doit se limiter à quelques items :
- formulation du problème ;
- choix des outils ;
- premières schématisations ;
- conclusion.
Les objectifs de représentation du réel, de verbalisation et de codage doivent rester modestes et s'inscrire dans une programmation à long terme.
La préparation matérielle d'une telle séquence est très lourde si on veut que les élèves soient partie prenante de la totalité du projet. Une approche interdisciplinaire est souhaitable.