L'eau de mer est salée !

Auteurs : Pierrette Talland(plus d'infos)
Résumé :
[Séquence] - Après avoir constaté que l'eau de mer contient du sel, les élèves se demandent si l'eau peut contenir d'autres substances. Ils font des essais en mélangeant différents produits avec de l'eau du robinet.
Objectif :
Aborder la dissolution.
Durée :
4 séances entrecoupées de quelques séances quotidiennes d'observation.
Matériel :

- de l'eau de mer, de l'eau du robinet
- assiette, casserole, plaque électrique, une cuillère à café
- du sel, farine, moutarde, ketchup, mayonnaise, sucre, huile.

Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Lors d’un voyage au bord de la mer, les enfants ont constaté que l'eau de mer est salée et que celle du robinet ne l'est pas.

L’eau de mer contient-elle vraiment du sel ?

On ne le voit pas. Comment faire pour le voir ?

Propositions faites par les élèves : Faire « sécher » l'eau salée. « Il faut mettre l'eau au soleil, elle va sécher comme le linge. Le soleil aspire l'eau avec « le chaud » comme pour les flaques dans la cour qui disparaissent. « Le soleil assèche car il chauffe comme le fait une boule de feu. Il faut faire « cuire » l'eau.

Première expérience : Faire « cuire » l'eau.

Mettre un peu d'eau à chauffer sur une plaque électrique. Observer

Le mot du maître : Les élèves parlent de fumée. Ils se demandent ce que devient l'eau de la casserole. Leur montrer que l'eau ne disparaît pas, qu'elle peut réapparaître par condensation, sur une assiette froide placée au-dessus de la casserole qui « fume ». De fines gouttelettes se déposent sur l'assiette. Les enfants constatent que c'est l'eau qui s'en va. On dit qu'elle s'évapore.

Constatation : Après plusieurs minutes (procédé assez long), il ne reste plus d'eau dans la casserole, mais une « poudre » blanche. Hypothèses des élèves : c'est du sucre, de la farine, du sel.
Vérification : Pour savoir ce que c'est, les enfants disent qu’il « faut » goûter après refroidissement. On met le doigt dans le blanc et l’on saura que c'est salé…

Le mot de la main à la pâte : Ce sera l’occasion pour le maître d’aborder la sécurité :on ne goutte que si l’adulte nous en a donné l’autorisation sinon, on ne touche pas !

Conclusion : Ce qui reste dans la casserole est du sel. Il y avait du sel dans l'eau de mer.

Deuxième expérience : Exposer l'eau au soleil

On met un peu d'eau de mer dans une assiette sur le bord de la fenêtre au soleil. On attend. On observe pendant plusieurs jours.

Constatation : Cinq jours après, l'eau a disparu. Il reste « une poudre blanche » au fond de l'assiette. «C’est comme quand le linge sèche le soleil aspire l'eau des habits» disent les élèves. 

Conclusion : L'eau s'évapore et le sel reste par l'action de la chaleur du soleil.
C'est donc bien du sel qu'il y a dans l'eau de mer.

 Ou bien encore, est-ce que l’eau salée pourrait « sécher » ?

Comment reconstituer de l'eau de mer ?

Expériences proposées par les élèves : mettre du sel dans l'eau, agiter, il va « fondre ».
« On met une cuillère à café de sel dans un verre d'eau du robinet, on agite le mélange pendant quelques minutes. » La cuillère utilisée pour cette expérience servira de mesure étalon pour la suite des expériences.

Constatation : Le sel n'est plus visible. L'eau est salée.

Conclusion : On a fabriqué de l'eau salée « comme de l'eau de mer ».

Le mot du maître : Les enfants utilisent le terme « fondre » au lieu de dissoudre. Sans vouloir leur faire intégrer la notion de dissolution, il suffit à chaque fois de les reprendre avec le terme exact.

Qu'est-ce qui peut se dissoudre dans l'eau ?

Voici les réponses faites par les élèves

On peut dissoudre :
- la farine,
- la moutarde,
- le ketchup,
- la mayonnaise,
- l'huile,
- le sucre
On peut amener les enfants à effectuer un tri sur ces substances (poudre, pâte, gel, liquide), et ainsi allonger la liste des matériaux en poudre » par exemple.

Expérience réalisée en classe

On met à chaque fois, une cuillerée à café de farine, de moutarde, de mayonnaise, de ketchup, de sucre, d'huile dans un récipient contenant la même quantité d’eau du robinet. On agite.

Constatation

 

Que se passe-t-il ?

Farine

- « le mélange est blanc »
- « ça se mélange »
- « ça fond »

Moutarde

- « le mélange est jaune »
- « ça se mélange »
- « ça fond »

Mayonnaise

- « ça ne se mélange pas »
- « ça fait des grumeaux »

Huile

- « ça fait des bulles »

Ketchup

- « le mélange devient tout rouge »
-« ça se mélange »
- « ça fond »

Sucre

- « ça se mélange »
-« ça fond »

Conclusion : Il y a des produits qui se mélangent et d'autres qui ne se mélangent pas.

Prolongement : Laisser les mélanges dans un coin de la classe et voir ce qu'ils deviennent après deux jours. (Si l'on attend trop, l'eau s'évapore). Les enfants pensent que les mélanges garderont le même aspect.

Constatation

 

Observation des mélanges après deux jours

Sel

C'est pareil, on ne voit plus le sel .

Farine

L'eau n'est plus blanche. La farine est au fond du verre.

Moutarde

La moutarde est au-dessus de l'eau.

Mayonnaise

Il y a toujours des grumeaux.

Huile

L'huile est en haut et l'eau est en bas.

Ketchup

Rien n'est changé.

Sucre

Le sucre a toujours disparu.

Conclusion après plusieurs essais :

A chaque fois ça recommence. Il n'y a que le sucre et le sel qui disparaissent et ne «reviennent pas ». Les autres ne se mélangent pas.

Prolongements :
Faire des essais avec d'autres produits, classer ces produits et les résultats obtenus.
Essayer avec d'autres liquides que l’eau et observer.

Addons