Les collèges pilotes La main à la pâte

S’inspirant des principes expérimentés depuis plusieurs années à l’école et au collège par La main à la pâte et l’Académie des sciences, le réseau des collèges pilotes vise à favoriser au sein des classes, une pratique des sciences et de la technologie attrayante, créative, contemporaine et formatrice, en s’appuyant sur des relations privilégiées avec des chercheurs, des ingénieurs et des techniciens. Ce réseau national démarrera à la rentrée 2016 avec 50 collèges pilotes situés pour moitié d’entre eux en zone d’éducation prioritaire ou en zone rurale. En partenariat étroit et constant avec des laboratoires et des entreprises du territoire, les équipes de professeurs de chaque établissement sont conduites à définir et mettre en place sur plusieurs années des activités scientifiques dans leurs disciplines et/ou en lien avec d’autres domaines. Celles-ci  s’attacheront à développer la curiosité, l’imagination, la créativité, les capacités de raisonnement et de discernement, d’expression et de communication des jeunes tout en les aidant à acquérir des connaissances solides.

Les établissements pilotes sont considérés comme des prototypes où l’expérimentation pédagogique se nourrit des apports du monde scientifique et technique, dans l’esprit de la réforme du collège engagée en 2016. Les équipes des collèges pilotes sont accompagnées et formées par la Fondation La main à la pâte en Ile-de-France et par les Maisons pour la science en région.

DEVENIR COLLEGE PILOTE

L’adhésion de l’établissement au projet est concrétisée par la signature d’une convention avec la Fondation La main à la pâte. La participation du collège est subordonnée au respect des principes du réseau :

  • adhérer à une charte commune explicitant les principes qui fédèrent le réseau ;
  • désigner un professeur référent sciences et lui offrir les moyens nécessaires à la mise en oeuvre du projet dans l’établissement ;
  • établir un plan de développement des sciences sur plusieurs années validé par le conseil pédagogique et inscrit dans le projet d’établissement ;
  • organiser au moins une fois par an un événement à destination des parents ;
  • mettre à disposition des professeurs engagés des ressources et du matériel adaptés aux thématiques scientifiques associées au projet ;
  • faciliter les échanges entre professeurs, les interactions avec le coordinateur régional chargé du suivi de l’établissement et le parrain scientifique (voir ci-après), et accueillir des scientifiques dans l’établissement ;
  • organiser un événement de lancement pour valoriser le collège et le projet, et marquant l’adhésion au réseau des collèges La main à la pâte.

UN ACCOMPAGNEMENT DE PROXIMITÉ

En partenariat fort et constant avec des laboratoires et des entreprises du territoire, les professeurs définissent et mettent en place des projets scientifiques au sein de leurs disciplines et/ou des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI). Le dialogue entre les différents acteurs du projet se décline sous différentes modalités : accueil de professeurs dans les laboratoires, visite en classe de scientifiques et de personnels d’entreprise, défis scientifiques proposés par des professionnels, prêt de matériel, échanges à distance, projets collaboratifs entre élèves, initiation aux sciences du numérique, classes inversées, stages d’élèves dans les structures partenaires…

Pour les accompagner dans cette démarche, les collèges bénéficient d’aides variées :

  • Un coordinateur régional chargé du suivi des établissements et des professeurs participant au projet. Il aide à la conception et à la mise en oeuvre du projet et des activités de classe, identifie le parrain scientifique et les structures partenaires, se rend au collège régulièrement pour définir et mettre en oeuvre des activités avec les équipes.
  • Un parrain scientifique, identifié par le coordinateur régional, suivra la mise en place du projet et viendra à la rencontre des élèves et des professeurs dans les classes une à deux fois par an.
  • Une offre de développement professionnel dédiée au réseau : outre leur catalogue de formation déjà existant, , la Fondation La main à la pâte et les Maisons pour la science proposent chaque année aux équipes de professeurs impliqués dans le projet une journée de formation avec l’ensemble des professeurs impliqués dans le projet, ainsi que des demi-journées de formation au sein de l’établissement, dont le contenu sera établi en concertation avec le professeur référent.
  • Des ressources pour la classe proposées par la Fondation La main à la pâte, viendront en appui des activités des établissements. Les équipes volontaires pourront être associées aux tests de nouvelles ressources ou participer à leur conception.
  • Les équipes pédagogiques auront accès à une plateforme en ligne permettant le partage de documents et d’information, le travail collaboratif, l’accès à des outils de formation …
  • Chaque collège bénéficiera d’une subvention annuelle de 700 euros versée par la Fondation La main à la pâte. Cette subvention est destinée à couvrir les dépenses exceptionnelles liées à la mise en place du projet telles que déplacements d’élèves, visites (de lieux de science, de laboratoires, d’entreprise), documentation ou matériel exceptionnel, exposition en direction des familles.

LE ROLE DU PROFESSEUR REFERENT

Le professeur référent a pour mission de motiver, mobiliser, seconder ses collègues dans la mise en oeuvre du projet. Il bénéficie d’un accompagnement et d’une formation ciblée, portant ainsi une dynamique de réseau d’apprentissages au sein de l’établissement. Il est choisi en accord avec le chef d’établissement pour son expérience dans l’enseignement des sciences fondé sur l’investigation.

En relation avec l’équipe pédagogique de l’établissement et avec le coordinateur régional de La Fondation ou de la Maison pour la science, le professeur référent :

  • assure le suivi du projet au sein de l’établissement,
  • anime l’équipe pédagogique impliquée dans le projet,
  • est le point de contact du coordinateur régional au sein du collège,
  • facilite le travail des évaluateurs externes,
  • facilite les échanges entre les classes, le parrain scientifique et les partenaires,
  • contribue à l’organisation d’un évènement de lancement et à une manifestation annuelle à destination des parents, en lien avec l’équipe de direction de l’établissement et le coordinateur régional,
  • établit un rapport d’activité annuel.

UN RESEAU A L ECHELLE LOCALE, REGIONALE ET NATIONALE

En devenant collèges pilotes, les établissements s’impliquent dans une dynamique de réseau destinée à faciliter la circulation des idées, créer des liens entre les équipes, partager des problématiques et impulser de l’innovation. Cette dynamique est animée par le professeur référent  au sein de l’établissement, le coordinateur régional à l’échelle académique et par la Fondation La main à la pâte au niveau nationale. Elle est alimentée par des temps de formation et d’échanges de pratiques pour les professeurs. Comme l’ensemble du projet, ces rencontres proposeront un ancrage fort avec la science actuelle.

EVALUATION DU PROJET : UNE DIMENSION FORMATIVE

Afin d’apprécier l’impact du projet et de rechercher des pistes d’amélioration, le dispositif sera suivi par des évaluateurs externes et indépendants. Un à deux questionnaires seront proposés chaque année aux différents acteurs du réseau : professeurs, professeurs référents, chefs d’établissements et coordinateurs régionaux. Ces données seront collectées de manière anonyme et permettront d’estimer les effets du projet sur le fonctionnement des équipes, les pratiques professionnelles, et le goût des élèves pour la science et les carrières scientifiques.